Systèmes d'accès

Le Forum vélostations recommande actuellement aux communes et aux organismes de gestion de vélostations en quête d’un système d’accès de miser sur le système Velocity. Mi-2020, Velocity était en service dans vingt-trois vélostations. Avant d’entreprendre les démarches pour un nouveau système d’accès, nous encourageons les communes à d’abord prendre contact avec le Forum vélostations Suisse : info[at]velostation.ch  

Pourquoi Velocity

Le système Velocity est un système de gestion des accès aux vélostations, qui s’appuie sur le système SwissPass. Il a été développé par la Fondation des Parkings de Genève.
Velocity est une solution :

  • simple à mettre en œuvre, efficace et bon marché, conçue expressément pour répondre aux besoins des vélostations. Elle convient autant aux petites qu’aux grandes vélostations.
  • commercialisée par une entité publique. Elle peut faire l’objet d’une acquisition de gré à gré par les collectivités publiques, sans faire d’appel d’offre (voir ci-dessous).
  • répondant à tous les critères définis comme « obligatoires » dans un catalogue des besoins émis par un groupe d’experts, en dehors d’un seul : la détection du client via le smartphone (actuellement uniquement avec la carte RFID SwissPass). Elément qui pourrait évoluer à l’avenir.

Fonctionnement de Velocity
Le système fonctionne à l’aide d’une Web app pour l'achat des prestations de stationnement et du SwissPass pour accéder à la vélostation. Une analyse technique de la solution de contrôle d’accès de vélostation Velocity (PDF) décrit les fonctionnalités du systèmes.

Conditions d’acquisition du système Velocity
Un exemple de contrat avec les coûts approximatifs de cette solution peuvent être demandés auprès du Forum Vélostations Suisse.

Conditions juridiques pour les communes
La Fondation des Parkings est une entité publique, autonome et contrôlée par l’Etat de Genève. Les communes peuvent donc profiter de ses produits sans devoir faire d’appel d’offre, de gré à gré, tant que le montant d’acquisition ne dépasse pas 150'000 Frs. Lorsque l’Accord intercantonal sur les marchés publics révisé (AIMP 2019) entrera en vigueur pour tous les cantons, très probablement fin 2021, les entités publiques pourront adopter ce système sans devoir faire un appel d’offre ou signer un contrat-cadre, même en cas de dépassement de la limite de 150'000 Frs. Ce produit peut donc être adopté par toute ville qui le souhaite, a fortiori dès 2022.

Coordination entre communes recommandée
Le système pouvant encore être développé, le Forum recommande aux villes de se coordonner afin que leurs besoins soient pris en compte et que le système soit adapté en fonction. Le Forum pourrait prendre en charge la coordination.

Projet "Vélostations: optimisation des systèmes d'accès et compatibilité au niveau national"
Cette recommandation fait suite aux résultats du projet « Vélostations: optimisation des systèmes d'accès et compatibilité au niveau national ».
Ce projet, mené par PRO VELO Suisse entre 2017 et 2018, puis dans une deuxième phase entre 2019 et 2020, avait pour but de contribuer à l’optimisation des systèmes d’accès des vélostations et d’initier une harmonisation de la gestion des accès aux vélostations en Suisse. Ceci notamment afin d’en simplifier l’exploitation et d’en rendre la gestion moins coûteuse. Un catalogue des besoins, ainsi que deux cahiers des charges ont été rédigés et permettent aux fournisseurs de mieux cerner les besoins des vélostations et de proposer des produits adaptés. Ces documents (disponibles ci-dessous) simplifient également le processus d’implémentation de systèmes d’accès pour les communes. Une première évaluation des systèmes d’accès et de gestion des utilisateurs sur le marché a été faite via une demande d’informations menée auprès de fournisseurs. Les recommandations émises ensuite se basent sur une analyse technique, mais également sur des considérations d’ordre juridique afin que la solution choisie permette d’avoir des système d’accès compatibles dans les différentes vélostations de Suisse.

Ce projet a été soutenu par l’Office fédéral des transports dans le cadre des projets retenus par le Bureau de coordination pour la mobilité durable COMO. Il a également reçu le soutien de l’Union des transports publics UTP, des CFF, de Caritas Lucerne, du Conseil régional du district de Nyon, du canton de Bâle-Ville, ainsi que des villes de Berne, Berthoud, St-Gall, Thun et Zurich. La deuxième phase du projet , débutée en 2019, est également soutenue par l’OFT, ainsi que par les communes de Bellinzone, Berne, Berthoud, Bulle, Coire, Locarno, Renens, St. Gall, Thoune, Winterthour, Zurich, et le SDOL (Stratégie et développement de l’Ouest lausannois) et la Région Nyon.

Documentation du projet: